Les femmes seules sont-elles en sécurité ?

marie

Bonjour,

Je reviens de Compostelle. J’ai fait seule le Chemin aussi bien en France (Via Podiensis) qu’en Espagne (Camino Frances)

Aucun souci de sécurité. Meme les chiens que l’on dit quelquefois agressifs ne le sont pas tant que ça (un seul, vraiment effrayant, rencontré en cours de route )

Le seul vrai problème, c’est la solitude : meme si elle est voulue et choisie, elle peut-etre, quelquefois, difficile a vivre. Mais ça ne dure que le temps d’une bonne crise de cafard (du moins, ce fut ainsi pour moi) parce que le Chemin est aussi l’occasion de rencontres fantastiques. Aussi bien parmi les autres pèlerins que parmi les "autochtones".

J’ai ainsi le souvenir d’un couple de retraités qui m’a offert une tasse de café à Cravencères ou d’une petite mamie espagnole qui m’a offert une fraise en s’arrêtant pour me faire la causette (elle parlait plutot bien le français)
Je n’aurais certainement pas fait ces rencontres si j’avais été intégrée dans un groupe.
Et je ne parle pas des bistro espagnols où je rentrais le matin tot pour un "café con leche, Señor, grande por favor" auquel s’ajoutait souvent, sans que je l’ai demandé et bien sur sans que je le paye, une petite part de gateau.

Donc, à mon avis, partir seul(e) est la meilleure façon de "faire" le Chemin.

5 réponses disponibles

  • 9 mai 2009
    marie

    Bonjour,

    Je reviens de Compostelle. J’ai fait seule le Chemin aussi bien en France (Via Podiensis) qu’en Espagne (Camino Frances)

    Aucun souci de sécurité. Meme les chiens que l’on dit quelquefois agressifs ne le sont pas tant que ça (un seul, vraiment effrayant, rencontré en cours de route )

    Le seul vrai problème, c’est la solitude : meme si elle est voulue et choisie, elle peut-etre, quelquefois, difficile a vivre. Mais ça ne dure que le temps d’une bonne crise de cafard (du moins, ce fut ainsi pour moi) parce que le Chemin est aussi l’occasion de rencontres fantastiques. Aussi bien parmi les autres pèlerins que parmi les "autochtones".

    J’ai ainsi le souvenir d’un couple de retraités qui m’a offert une tasse de café à Cravencères ou d’une petite mamie espagnole qui m’a offert une fraise en s’arrêtant pour me faire la causette (elle parlait plutot bien le français)
    Je n’aurais certainement pas fait ces rencontres si j’avais été intégrée dans un groupe.
    Et je ne parle pas des bistro espagnols où je rentrais le matin tot pour un "café con leche, Señor, grande por favor" auquel s’ajoutait souvent, sans que je l’ai demandé et bien sur sans que je le paye, une petite part de gateau.

    Donc, à mon avis, partir seul(e) est la meilleure façon de "faire" le Chemin.

  • 17 mai 2009
    LAPIE

    Tout a fait d’accord, ce chemin "n’appartient" à personne, ce n’est pas écrit qu’on doit le faire seul , tout laisser à la maison, et mème ne manger que du pain et de l’eau , pourquoi pas ??????? et alors ceux qui ne peuvent pas marcher, ou porter leur sac ????? MAIS qui ont aussi envie de le faire alors ils n’ont pas le droit si je comprends bien ???????????? Amis, amies, faisons le comme bon nous semble , en groupe, seul, à pied , en car, ne nous occupons de personne. Pourquoi font-ils ce chemin si c’est pour toujours critiquer.......... C’est un chemin aprés tout.

  • 18 mai 2009
    Karine

    Je suis contente de lire ton commentaire, Marie. Je vais le faire seule également. Je crois qu’effectivement, les gens, pèlerins ou Espagnols, auront plus facilement tendance à adresser la parole aux personnes seules, qu’aux groupes.
    Mais ce n’est pas seulement pour ça que je crois que c’est mieux de le faire ainsi, -quand on a le choix- mais plutôt, c’est une question de marche : la vitesse de marche, la quantité de pauses et les blessures qui surviennent, seront toujours des choses personnelles et uniques à quelqu’un.

  • 29 mai 2009
    martine

    Bonjour,je suis rassuree a la lecture de ton message car j’ai l’intention de partir seule de st jean pied de port le 3 septembre 2009 maintenant si quelqu’un veut m’accompagner voici mon adresse mail.martine maj58@hotmail.fr

  • 24 août 2009
    zofia

    Bonjour
    J’envisage continuer le pèlerinage depuis d’Orthez (Argagnon sur GR 65) tout seule.
    Vous m’avez encouragée.
    Que pensez-vous de me conseillez au moment traverser les Pyrenées ?
    J’ai 63 ans, bonne santé, ancienne sportive et voudrais partir vers 19 septembre.
    merci mille fois
    zofia

    Voir en ligne : les femmes seules sont-elles en......

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

S'informer

Recevoir chaque semaine la liste des derniers départs de discussion

Participer

Consulter et répondre aux messages postés