Le « camino francés » est-il trop fréquenté ?

Gwen

Bonjour à tous,
Ma famille et moi comptons faire le pélérinage l’été prochain (juillet /aout) tout en restant dans l’esprit le plus "pauvre" possible,en autonomie.
Ma première fille aura 11ans et la seconde 10 mois au départ (limite Pays Basque /Landes).
Ne voulant pas partir totalement vers l’inconnu(bébé à bord !), j’aimerai savoir si une liste de camping éxiste passé st Jean Pied de Port ? (douche pour le bébé le soir) (pour ma femme, la grande fille et moi ,un ruisseau suffira amplement).
Les espagnols tolèrent ils un bivouac d’un soir(=hors camping) ?
Des petits commerces jallonent ils le parcours ? étapes prévues d’environ 20 km /jour
Merci d’avance pour vos sugestions !

18 réponses disponibles

  • 11 février 2009
    Gwen

    Bonjour à tous,
    Ma famille et moi comptons faire le pélérinage l’été prochain (juillet /aout) tout en restant dans l’esprit le plus "pauvre" possible,en autonomie.
    Ma première fille aura 11ans et la seconde 10 mois au départ (limite Pays Basque /Landes).
    Ne voulant pas partir totalement vers l’inconnu(bébé à bord !), j’aimerai savoir si une liste de camping éxiste passé st Jean Pied de Port ? (douche pour le bébé le soir) (pour ma femme, la grande fille et moi ,un ruisseau suffira amplement).
    Les espagnols tolèrent ils un bivouac d’un soir(=hors camping) ?
    Des petits commerces jallonent ils le parcours ? étapes prévues d’environ 20 km /jour
    Merci d’avance pour vos sugestions !

  • 11 février 2009

    juillet aout = grosses chaleurs, ruisseau asséchés ! et bébé à bord ? où avez vous la tête ?laissez vos enfants passer des vacances tranquilles sans leur imposer un tel périple à une époque difficile et chargée en touristes (hotels, camping, gites, albergues complets !)

  • 27 février 2009

    vous trouverez tous les accueils chez jeanine à l’auberge de st jean pied de port. En Espagne tout est super bien organisé pour accueillir les pélerins, mais pas forcément bien adapté avec les enfants car ce sont souvent de grands dortoirs. Le camping sauvage est strictement interdit en Espagne et bien surveillé durant l’été ;qui dit bivouac,ou camping, dit matériel, donc poids et là, méfiance. Surtout que les enfants ne peuvent pas porter bcp. 20 kms par jour me semble énorme pour des enfants surtout en été.
    Dans votre cas de figure je préfererais l’auberge avec de toute petite distance à chaque jour suffit sa peine. Buen camino !
    Francois de Belle isle en mer

  • 8 mars 2009
    laure de bordeaux

    bonjour, pour avoir fait ce chemin avec ma fille de 11 ans,en juillet 2003, je vous dis c’est super, difficile les 10 premiers jours et après tout va bien votre enfant a enfin le rythme cela devient une fabuleuse aventure.Par contre, danger pour le bébé, le soleil peut être très chaud en Castille, gros risques de déshydratation et de brulures, il nous est arrivé de boire jusqu’à 7 l d’eau, c’était l’été de la canicule. prévoyez des départs très matinaux et des étapes courtes (moins de 20 kms), les auberges jalonnent le chemin, certains contre 1 euro prenaient leur douche, faisait leur nourriture et partait dormir dehors dans les champs. Votre ennemi sera aussi le poids, comment allez-vous porter bébé, plus sac à dos, plus matériel de bivouac ? Les campings sur le chemin sont peu fréquents et souvent en périphérie (loin du chemin) un détour de 2 km en fin d’étape devient un chemin de croix. En espérant que vous éprouviez de la joie sur ce chemin, buen camino

  • 13 mars 2009
    Martine, la Pèlerine

    Je ne découragerais jamais aucun pèlerin de vouloir faire "son chemin"... c’est-à-dire "à sa manière"... Mais pourtant votre désir d’embarquer votre bébé dans une telle aventure me surprend un peu !
    Cela pourrait être possible en mai ou juin mais je ne vous le recommande pas en juillet - août. Il fait très très chaud en Espagne et le soleil est brûlant, votre bébé risque la déshydration et les brûlures du soleil... même bien protégé ! De plus c’est la période où le chemin est le plus fréquenté ! vous prenez le risque de vous retrouver sans hébergement avec un tout petit !
    Mais vous pouvez toujours tenter l’aventure en vous donnant des limites... partir une semaine par exemple, et voir si plus est réalisable.... Des étapes de 20 km avec des enfants, cela me semble beaucoup...
    Mais si vous partez quand même... et bien racontez-nous vos aventures à votre retour !!!
    Bien amicalement à toute la petite famille...

    Martine, la Pèlerine

    Voir en ligne : http://campostellae.com

  • 20 mars 2009

    et ils se trouvent où les distributeurs de couches culottes sur le camino ?????

  • 31 mars 2009
    jaunagorri

    Manger, boire, dormir, camper en Espagne il n’y a aucun probléme. Par contre en Juillet Aout, avec deux pitchounes !!! La plupart du temps je penses que vous aller devoir porter la petite de 10 mois et votre sac qui va le porter.....? Même pour celle qui a 11 ans 20 kms par jour, cela fait beaucoup, beaucoup. Pour vous eviter d’aller au devant de problémes, je vais me permettre de vous donner un conseil : attendez quelques années encore pour partir avec les petites. Qui c’est celui là pour nous donner des conseils, aller vous vous dire ? J’habites prés de ST jean p de port, j’ai 63 ans, président d’un groupe de randonnée, j’emmenes des marcheurs en montagne depuis 25 ans, je suis aussi hospitalier parfois. Si vous souhaitez des précisions n’hesitez pas Cordialement JLA

  • 10 avril 2009
    fabienne

    C’est un merveilleux chemin à faire avec des enfants parce que justement il est très fréquenté, et donc plein de surprises et de rencontres.
    Mais d’experience (car je fais ce chemin par étape tous les ans avec mes deux enfants) , je pense qu’il faut prévoir des étapes plus courtes
    lorsqu’on est accompagné d’enfants. être vigilant sur le soleil, l’hydratation, le repos. et assurer aux enfants un minimum de confort et de
    détente à l’étape du soir (les pélerins de jadis ne s’embarquaient pas avec des enfants eux ! ) . A 11 ans mon garçon pouvait certes faire 2Okms
    mais je l’avais habitué tout d’abord à des étapes un peu plus courtes (entre 12 et 15 km). Quant au bébé que j’ai porté dans un sac à dos,
    je devais faire des pauses assez souvent pour veiller à ce qu’il ne soit ni trop engourdi, ni trop exposé au soleil etc..
    Le chemin français entre le puy et lectoure (ma dernière étape à ce jour) comporte assez peu de routes. attention, je crois que sur certains
    chemins d’espagne il n’en va pas de même et cela, avec des enfants, les voitures qui vous passent sous le nez, c’est une vraie épreuve.

    le fait de voyager à plusieurs familles est très agréable et faciite aussi la marche des enfants.
    les renseignements sur les commerces et les campings, vous pourrez les trouver dans le "miam miam dodo" concernant le tronçon espagnol.

    alors, bonne route !

    fabienne

  • 3 mai 2009

    et qui lavera les couches ? et où ? les transporterez-vous pleines de m---e jusqu’à la prochaine étape ?

  • 9 mai 2009
    marie

    D’accord avec vous,

    En France, sur la via Podiensis, j’ai rencontré une équipe de jeunes entre 7 et 19 ans. L’un des plus "veloce", un gamin d’une dizaine d’années, avait déja fait le Chemin (en entier) avec ses parents alors qu’il avait 5 ans et les accompagnateurs devaient plus ou moins le retenir tant la marche lui était familiere et facile

    En outre, je suis une mamie de 62 ans et me souviens du temps où la télé ou Internet n’existait pas. La radio, meme, etait une rareté. Et pourtant les enfants ne s’emm.... pas, bien au contraire.
    Et bien sur, la marche ne leur faisait pas peur (on allait a l’ecole pedibus-gambus, pas avec les parents se garant presque DANS la salle de classe)

    Quant aux parents, ils lavaient les couches (et tout le linge) à la main et notre grand plaisir, à nous les gosses, étaient de nous laver dans une fontaine où l’eau n’etait pas bien chaude.... (je précise que je n’etais pas d’une famille de miséreux, mais la vie était ainsi )

    Alors, bravo a vous Monsieur et a votre famille qui choississez de faire ce Chemin dans un esprit veritablement pèlerin (et non touristo-pèlerin, comme il y en a de plus en plus, hélas)
    marie

  • 12 mai 2009

    Je vous déconseille de faire le chemin dans ces conditions...ne pas confondre chemin de Compostelle et vacances ordinaires avec douche pour bébé !!! Renseignez vous à l’accueil St Jacques de ST Jean Pied de Port, les hospitaliers présents a l’accueil ont du vécu sur le chemin...
    Bon courage.

  • 14 mai 2009
    Pierrou

    Faut bien regarder sur certains arbres , on a accroché des "distributeurs" de toutes sortes ! ! ! ! ! ! comme en ville.

  • 22 mai 2009

    Bonjour,

    Ca fait plaisir de voir de jolis projets. Moi aussi j’ai envie de partir avec mon bébé, mais je me prépare à l’avance, je ne suis encore qu’au cinquième mois de grossesse ! Je voudrais donc partir au printemps prochain, mais pour le moment, je n’ai personne pour m’accompagner car le papa souffre de tendinite chronique. Pourriez-vous me donner des nouvelles de votre aventure après coup, et m’indiquer peut-être un tronçon de 150-200km plutot joli et pas trop froid en avril ?

    Zoïa (augusta.net@laposte.net).

  • 3 octobre 2009
    Catherine une Pélerine

    Sage réponce de JLA,
    environ 20 km par jour sur combien de jour ? et si c’est complet 5 km de plus ? parfois de la pluie du vent, à 11ans elle commence à ce cacher pour faire sa toilette et de l’eau froide ?
    Peut être pourriez vous faire un essai de trois jours ce chemin ne doit pas être une galère mais du plaisir Catherine une pèlerine de 52 ans

  • 17 juin 2011
    nepomucène zorglups

    Trop fréquenté, c’est évident. Une mode pour bobos parisiens et lyonnais voulant épater leur voisinage en leur jetant à la figure leur "Moi, j’ai fait Compostelle" (Reste donc dans ta banlieue). Il suffit de les voir étaler leur suffisance dans le petit train bayonne saint jean pied de port. Heureusement, des la montée vers Roncevaux une bonne partie est dérouillée par la fatigue et la chaleur, et abandonne. Il va falloir envisager un moyen pour faire baisser le nombre de pelerins, j’en vois plusieurs : une taxe (comme les trekkings dans l’Himalaya), des quotas par liste d’attente ou par tirage au sort, des lettres de recommandation en béton de l’église catholique. Personnellement je faisais de la randonnée bien avant que ce soit galvaudé par la mode, et n’irai à compostelle que 1 Quand sa mode sera passée 2 En définissant mon trajet hors des troupeaux bélants et arrogants encombrant les autoroutes à piétons Quand à ceux qui trainent un pauvre nourrisson au soleil de Castille, CE SONT DES CRIMINELS.. NEPOMUCENE ZORGLUPS

  • 9 septembre 2011
    Marie

    J’étais sur le Camino en juillet-août cette année. Suis arrivée à St Jacques le 12 Août .
    C’et après O-Cebreiro que les choses se gâtent ...
    Avant c’était très gérable et mon seul point noir ce sont les vélos ! Chacun fait le Chemin comme il veut , mais 80/100 des cyclistes sont irrespectueux des pélerins à pieds.
    Et sur les dernières étapes donc c’est très difficile : des espagnols qui font les 100 kms ! En famille , entre amis.... Souvent sans sac et avec réservations des albergues privées ! Il ne reste donc que l’albergue municipale ou dès 9-10h du matin les plus matinaux sont déja arrivés. Et si il n’y avait plus de place dans celle-ci , il faut attendre 18h pour qu’un gymnase ouvre ! ! ! Sans doute pour permettre aux pensions et autres hotels de faire le plein , mais à quel prix ! Et bonjour les conditions alors. Même les albergues hors grandes villes étaient submergées. Et que dire du comportement des espagnols pour qui c’est les vacances et donc la fête chaque soir ! Et la saleté sur les abords du chemin !
    Bon ces derniers jours ne m’ont pas sapé le moral pour autant , tout s’efface lorsqu’on arrive au but.
    Et puis j’étais partie de chez moi le 15 mai , le temps de bien "relativiser" ! ! ! Et la semaine ou j’étais entre le Puy et Conques , qui tombait sur le pont de l’Ascension , c’était aussi "l’autoroute" ! ! ! Je pense que cette affluence est particulière parce que c’était les vacances , beaucoup de jeunes faisaient aussi un bout du Camino avant d’aller à Madrid aux JMJ.
    Alors trop fréquenté ou pas ? Cela reste si merveilleux .

  • 22 octobre 2011
    Pierre

    Bonjour Gwen
    Comment s’est passé votre pélerinage avec vos deux filles ?
    L’avez vous fait intégralement ?
    En avez vous un bon souvenir ?

  • 25 septembre 2012
    Pierre

    Bonjour,

    Partir sur le chemin avec un enfant de 10 mois...c’est tout simplement de l’inconscience !!!

    Envisager un tel projet est le fait de parents immatures !

    Rien d’étonnant à ce qu’on arrive à oublier des bébés dans les voitures en pein été...ou pour aller faire la fête la nuit !!!
    Affligeant !

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

S'informer

Recevoir chaque semaine la liste des derniers départs de discussion

Participer

Consulter et répondre aux messages postés