Témoignages

Francine

J’ai fait le chemin d’août à octobre 2008. Quarante jours de marche. J’ai peiné et me suis souvent demandé ce que je faisais là. En lisant ce témoignage, la phrase qui m’a le plus frappé c’est « En quête d’une vie plus humaine ». Cinq mois après mon retour, je rêve d’y retourner alors que j’ai souvent voulu quitter le chemin. Mal aux pieds, mal aux genoux. Mais par dessous, c’est cette vie plus humaine que j’y ai retrouvé. Mes amis du chemin me manque et je me demande encore pourquoi il n’est pas aussi facile d’avoir des amis dans la vie de tous les jours. Était-ce moi sur le chemin qui m’attirait des amis par une attitude différente de celle que j’ai en temps normal ? Était-ce les gens qui étaient plus réceptifs aux autres ? Je ne sais pas. Je sais par contre que je crois plus que jamais que l’humain est fondamentalement bon, si on gratte un peu.

2 réponses disponibles

  • 22 mars 2009
    Francine

    J’ai fait le chemin d’août à octobre 2008. Quarante jours de marche. J’ai peiné et me suis souvent demandé ce que je faisais là. En lisant ce témoignage, la phrase qui m’a le plus frappé c’est « En quête d’une vie plus humaine ». Cinq mois après mon retour, je rêve d’y retourner alors que j’ai souvent voulu quitter le chemin. Mal aux pieds, mal aux genoux. Mais par dessous, c’est cette vie plus humaine que j’y ai retrouvé. Mes amis du chemin me manque et je me demande encore pourquoi il n’est pas aussi facile d’avoir des amis dans la vie de tous les jours. Était-ce moi sur le chemin qui m’attirait des amis par une attitude différente de celle que j’ai en temps normal ? Était-ce les gens qui étaient plus réceptifs aux autres ? Je ne sais pas. Je sais par contre que je crois plus que jamais que l’humain est fondamentalement bon, si on gratte un peu.

    Voir en ligne : Voir mon site : Mon chemin de Compostelle

  • 19 avril 2009
    Fanny

    Bonjour Francine, quel bel aprés-midi, je viens de passer grâce à toi, je viens de finir de lire "ton chemin de compostelle"et j’ai marché et souffert de tes ampoules avec toi, je t’ai trouvé trés courageuse car les ampoules je connais je suis une randonneuse, et j’ai fait un bout de chemin, côté français, Le Puy à Cahors, mais je le fais qu’avec le sac de la journée (graves problèmes de dos) et je dors tous les soirs en hotel *ou **, c’est à dire tout est organisé à l’avance , voila c’est comme ça, c’est la vie . Je ne peux pas le continuer cette année, toujours à cause du dos, mais je ne désespère pas, faut savoir attendre. As-tu déjà fais le côté français ?

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

S'informer

Recevoir chaque semaine la liste des derniers départs de discussion

Participer

Consulter et répondre aux messages postés