vélo VTT, transport de batterie

Christine Trolliet

Bonjour,
Je viens de rentrer en avion de Saint Jacques de Compostelle et mon vélo électrique va être renvoyé par la poste. Malheureusement je ne trouve aucun moyen pour réexpédier la batterie car tous les transporteurs prévoient un trajet en avion or les batteries des vélos électriques y sont interdites.
Quelqu’un aurait-il une solution à me proposer ? Éventuellement y aurait-il quelqu’un qui fait un retour autrement qu’en avion en Suisse ou en France proche de la Suisse et qui accepterait de transporter cette batterie. Il va de soi que je suis prête à offrir un dédommagement .
Merci d’avance pour vos réponses
Christine

5 réponses disponibles

  • 21 mai
    belorado

    Voilà un bel exemple illustrant les nouvelles mobilités..
    Le camino n’y échappe malheureusement pas..

    Quand on est utilisateur d’un velo a assistance électrique..on est conscient du fait qu’il ne fonctionne pas seulement avec l’air du temps..

    Pas compliqué d’imaginer les problèmes potentiels soulevés par un acheminement de ces machines ,notamment en transport aérien..

    Ça s’appelle l’anticipation..
    A mon avis vous aurez intérêt à abandonner votre batterie sur place ..quitte à vous en offrir une autre...

    La compensation que vous proposez y contribuera...

    En plus d’encombrer les chemins a une vitesse tout sauf raisonnable...
    Peut on définir ces nouveaux "mobiles " comme des pèlerins ??

    Je sors d’une expérience unique à pied.,le camino Olvidado..
    Vos bicyclettes n’y feraient pas long feu...

    Belorado

  • 22 mai
    Yves

    Au risque de paraître « vieux jeu, rétrograde, ou tout ce que l’on veut….. », je ne peux que souscrire aux propos de Belorado.
    Je sais aussi que « chacun sa route, chacun son chemin » et que tout un chacun peut avoir ses limites physiques.
    Mais je sais aussi qu’un pèlerinage, puisque le chemin de Compostelle en est un ou du moins l’est encore pour certains, est un moment où l’on sort « théoriquement » de sa zone de confort spirituel, matériel ou physique. Souffrir, pas nécessairement, mais se forcer un tant soit peu, pourquoi pas !……
    De plus, quitte à anticiper en réservant sa place en avion, il semblerait subtil de s’inquiéter de la globalité de la prestation sans attendre l’intervention (pas divine) des autres.

  • 23 mai
    Alexandra

    Bonjour,
    C’est la première fois que je réponds.
    Je suis surprise des deux premières réponses.
    Je me met en route sur le Chemin Français fin Juin, avec ma fille de 13 ans et demi.
    Depart des Landes, Saint Jacques de Compostelle, Fisterra et Muxia.
    Nous sommes toutes les deux en vtc avec assistance électrique et sacoches.
    Nous sommes catholiques pratiquantes et le Chemin représente pour nous un pèlerinage (dire merci)et un voyage mère-fille.
    Cette année, ma fille est Confirmée.
    Nous préparons ce projet depuis 3 ans.
    Nous avons un mois et demi et nous prendrons notre temps.
    Aux envies, ce sont confronté les réalités médicales.
    Mes médecins m’on dit oui mais interdiction à pieds.
    Qu’aurais-je dû faire ?
    Renoncer ou nous adapter ?
    Je me retrouve avec le même souci pour le retour.
    Notre solution, mon mari vient nous chercher.
    Si vous avez le temps d’attendre, je peux vous ramener cette batterie et vous l’expédier, mais pas avant mi-août.
    Bon Chemin à toutes et tous.
    Alexandra

  • 24 mai
    Anthume

    Même point de vue que Yves et Belorado. Le vélo à assistance électrique c’est la première marche vers la pérégrination motorisée sur les chemins mêmes. Et c’est une dérive incontrôlable de plus.
    Certaines albergues n’accueillent pas celles et ceux qui arrivent en VAE. Comme d’autres refusent les bagages livrés.
    À chacun son chemin, c’est l’affirmation qui fut pionnière sur les caminos. Bien des gens en ont déduit que l’esprit du chemin s’accommode de toutes les convenances individuelles. Ou devrait-on dire individualistes ?

    Anthume

  • 24 mai
    Muverans

    Bonjour Alexandra,

    Le pèlerinage est une démarche personnelle, dans laquelle on peut engager beaucoup de soi : vous n’avez pas à vous justifier.
    Vous avez du temps pour réfléchir à votre (beau) projet, vous pouvez encore le préciser ou le modifier, éventuellement en posant des questions sur ce forum (ouvrez alors un fil de discussion) ; ces questions seront profitables à tous.

    Bon chemin à toutes les deux.

    Muverans

    P.-S En ce qui concerne le thème de ce fil de discussion, je me demande si un retour en train ou en bus ne permettrait pas de ramener les batteries.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

S'informer

Recevoir chaque semaine la liste des derniers départs de discussion

Participer

Consulter et répondre aux messages postés